[creation site web] [logiciel creation site] [creation site internet] [Accueil Mauprévoir info]
[Mauprévoir : Le village]
[Mauprévoir : Action municipale]
[Vivre à Mauprévoir]
[Mauprévoir : Loisirs et Culture]
[Mauprévoir : Infos pratiques]
[Météo Mauprévoir Météo du jour]
[Contact Mauprevoir Info]
[]
[]
[Syrie, pour mieux comprendre]
[La libye c'est parti !]
[Fort Calhoun, Cooper]
[Fukushima]
[Vous avez dit Palestine]

19 mars 2011

Contrairement à l’enthousiasme général, nous restons très perplexes quant à l’issue de cette opération.

Certes, Mouammar Kadhafi est un très dangereux psychopathe qui doit finir le reste de ses jours en prison. Il a fait assassiner des milliers de civils innocents et il était impossible de laisser se perpétrer ce massacre sans rien faire. En préservant la vie des insurgés et celle de leurs familles, nous accomplissons une « intervention humanitaire » au sens Kouchner du terme.

Mais il faut comprendre avant tout l’origine profonde de la fracture entre les Libyens. Sous une apparence parfaitement justifiée de la lutte de la démocratie contre la dictature se profile surtout un conflit d’intérêts entre clans. Ce n’est pas une guerre civile au sens où nous l’entendons et encore moins une révolution populaire, c’est une véritable guerre tribale, avec des alliances qui se font et se défont au gré des intérêts de chacun. Il faut remarquer que Kadhafi, malgré sa folie paranoïaque, a encore de très nombreux supporters à Tripoli et sa région, tout simplement parce que c’est leur intérêt dans l’immédiat.

Cela n’a rien à voir avec l’Égypte ou la Tunisie, en Libye la fracture ne se fait pas au niveau des classes sociales mais au niveau des appartenances tribales.

Il faut dépasser notre conception occidentale, simpliste et manichéenne, regardons plutôt ce qui c’est passé en Irak et en Afghanistan.

En Irak nous avions une dictature sanguinaire instaurée par des Sunnites minoritaires sur une population majoritairement Chiite (l’Iran est Chiite). Bush a tout cassé en espérant contrôler le pétrole. Maintenant nous avons un pays écartelé entre les deux branches de l’Islam qui s’entretuent depuis des siècles. Dans ces conditions, instaurer une démocratie paraît difficile. Résultat : dans la région, c’est l’Iran qui retire tout le bénéfice politique des millions de dollars et des millions de morts au solde des américains.

En Afghanistan, Les clans des Talibans ont été largement soutenus par la CIA pour embêter les Russes. Maintenant ce sont ces mêmes Talibans que nous combattons au nom de la démocratie et d’un trop rapide amalgame avec Al-Qaïda. Et pourtant, là encore nous avons affaire à des clans opportunistes, principalement basés au Pakistan (pays allié !)… À ce sujet, une petite anecdote largement confirmée, dans la période du 11 septembre, Ben Laden était hospitalisé au Pakistan pour son insuffisance rénale.

Si l’on aborde les problèmes de ces pays avec une logique occidentale, tout paraît confus et compliqué mais ce n’est certainement pas avec des bombes et des missiles que l’on va résoudre le problème. Il faut savoir reconnaître l’évidence : c’est une autre culture qu’il faut essayer de comprendre et ne pas oublier que la culture Sumérienne (Iran, Irak) remonte à plus de 5 000 ans avant notre ère alors que la bible est scientifiquement située aux alentours de 750 ans av. J.C.

Dans les négociations, les règles tiennent à la fois de celles d’une partie d’échec et de celles du poker menteur et souvent agrémentées d’une forte dose d’ego, quand on a bien compris les règles cela devient presque un jeu. Kadhafi est un expert dans ce domaine mais il est également vicieux et mauvais joueur pourtant il arrive à déstabiliser à chaque fois les occidentaux.

Nous venons de faire le « profilage » passons maintenant à l’extrapolation :

● Kadhafi pour se venger d’une intervention extérieure est capable de tout, y compris de bombarder un navire de plaisance dans la méditerranée. Il est également capable de se venger sur les libyens qu’il jugera coupables.

● Il sera alors extrêmement difficile sans dommages collatéraux et sans intervention au sol, de le déloger de son fief où il se protège derrière les civils et ses partisans.

● Sur le terrain, toujours sans intervention au sol, on ne peut guère espérer faire mieux que de couper le pays en deux. Si la situation à l’est est relativement  claire, à l’ouest cette situation est beaucoup plus confuse et on pourra difficilement faire le tri entre les bourreaux et les victimes à coup de missiles !

● Il faudra maintenir une frontière entre les deux parties, peut-être avec des casques bleus. On a déjà connu cette situation au Kosovo et on ne peut pas dire que ce fut une franche réussite.

● Kadhafi est un petit Hitler, poussé dans ses ultimes retranchements, ses penchants mégalomanes et paranoïaques sont complètement imprévisibles. Si il devait envisager le suicide il ferait en sorte d’entrainer un maximum de gens avec lui.

Voilà toutes les raisons pour lesquelles nous sommes perplexes, mais heureusement nous ne sommes pas Cassandre et contrairement à elle, nous espérons vivement nous tromper.

19 mars 2011.

Liens utiles :

LA LIBYE C'EST PARTI !